Bas en Basset
/
0471669970

La constellation d'Orion

Orion
Image illustrative de l'article Orion (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latinOrion
GénitifOrionis
AbréviationOri
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droiteEntre 69,2° et 94,6°
DéclinaisonEntre -11,0° et 22,8°
Taille observable594 deg2 (26e)
VisibilitéEntre +85° et -75°
MéridienJanvier, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0)8
À l’œil nu206
Bayer / Flamsteed73
Proches (d≤16 al)0
La plus brillanteRigel (0,12)
La plus procheπ3 Ori (26,3 al)
Objets
Objets de Messier3 (M42, M43, M78)
Essaims météoritiquesOrionides
Chi Orionides
Constellations limitrophesÉridan
Gémeaux
Licorne
Lièvre
Taureau
FEVRIER 2020
La constellation d'Orion est mentionnée sous cette dénomination dans l’Odyssée d'Homère1, les Odes d'Horace2, les Phénomènes d'Aratus de Soles et l’Énéide de Virgile. Elle est répertoriée parmi les quarante-huit constellations de l’Almageste de Ptolémée.
Dans la mythologie grecque, elle représente Orion, un chasseur légendaire qui se vantait de pouvoir tuer n'importe quel animal. Dans certaines versions de la légende, il fut tué par le Scorpion, qui a été placé à l'opposé de la voûte céleste par les dieux qui les ont ainsi séparés afin qu'ils ne soient jamais au-dessus de l'horizon en même temps. Sirius est son chien, ainsi que le nom de l'étoile principale de la constellation voisine du Grand Chien
Avec autant d'étoiles brillantes facilement visibles depuis l'hémisphère nord, Orion est peut-être la constellation la plus ancienne et de nombreuses civilisations l'ont tracée, quoique sous des images différentes. Les Sumériens y voyaient un mouton. Les Égyptiens la considéraient comme une offrande à Osiris, dieu de la Mort et de l'outre-monde : le sarcophage du dieu, figuré par le Baudrier, est veillé par les quatre fils d'Horus, Amset, Hâpy, Douamoutef et Qebehsenouf, respectivement symbolisés par Saïph, Betelgeuse, Bellatrix et Rigel.
En Chine, Orion est l'une des vingt-huit Xiu (宿) du zodiaque chinois traditionnel et est connue sous le nom de Shen (參), ce qui signifie littéralement « trois », peut-être en référence aux trois étoiles du Baudrier. Pour les Lacandons, les quatre étoiles principales du Baudrier d'Orion constituent la constellation du pécari à collier (k'éékèn)4.
Le motif d'Orion poursuivant les Pléiades pourrait être paléolithique et dater de la sortie de l'Homme d'Afrique, comme le suggère diverses études en mythologie comparée
[source Wikipédia]

La Constellation Du Bouvier

FEVRIER 2019

Désignation
Nom latinBootes
GénitifBootis
AbréviationBoo
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droiteEntre 202,50° et 236,25°
DéclinaisonEntre 8,0° et 55,5°
Taille observable907 deg2 (13e)
VisibilitéEntre 90° N et 50° S
Méridien
15 juin, 21h00
Cette constellation porte le nom de Bouvier depuis longtemps (elle fut compilée sous cette dénomination par Aratus de Soles1, puis par Ptolémée), cependant il est difficile de dire qui ce bouvier représente. Selon une version, il s'agit d'un laboureur qui conduit les sept bœufs (septem triones) de la constellation de la Grande Ourse à l'aide de ses deux chiens Chara et Astérion (de la constellation des Chiens de chasse). Les bœufs seraient liées à l'axe polaire et le Bouvier perpétuerait la rotation des cieux.
Le Bouvier pourrait également être Philomelos l'inventeur de la charrue, ce qui plut à sa mère Déméter, déesse des moissons, qui le fixa définitivement sur la voûte céleste. On dit aussi du Bouvier qu'il est Jasion. Un héros Curète qui, inventant la charrue pour assurer sa subsistance, s'assura encore des sentiments de Cérès qui le considérait déjà comme un de ses favoris. C'est cette même Déesse qu'est Cérès/Déméter qui le plaça dans le ciel.2
Une autre version décrit le Bouvier comme un vigneron nommé Icarius, qui autorisa Bacchus à inspecter ses vignes, lequel lui révéla le secret de la fabrication du vin. Icarius invita ses amis à déguster le breuvage, mais tous en burent trop et ne se réveillèrent que le lendemain, pensant qu'Icarius avait tenté de les empoisonner. Par vengeance, ils l'assassinèrent dans son sommeil.
Le nord du Bouvier a parfois été nommé Quadrant mural, constellation créée par l'astronome Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande (1732-1807) qui souhaitait placer dans les cieux son principal outil de travail. Cette constellation a disparu depuis mais elle a laissé son nom aux Quadrantides, un essaim de météores provenant de cette partie du ciel au début du mois de janvier.

Le Cocher fait partie des 48 constellations originellement répertoriées par Ptolémée dans son Almageste.
Cette constellation est traditionnellement représentée comme un chariot avec son conducteur, de temps en temps il porte sur son dos une chèvre, suivi de deux ou trois chevreaux. Il est possible que sa dénomination remonte aux babyloniens qui la prénommaient Rubiki (le chariot)
L'astronome grecÉratosthène l'a assimilée à Érichthonios, héros athénien, fils d'Athéna, qui aurait été le premier à utiliser le quadrige ou chariot à quatre chevaux

La Constellation Du Cocher

FEVRIER 2018



Désignation
Nom latinAuriga
GénitifAurigae
AbréviationAur
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droiteEntre 67,5° et 110,5°
DéclinaisonEntre 28° et 56°
Taille observable657 deg2 (21e)
VisibilitéEntre 90° N et 40° S
Méridien30 janvier, 21h00
Photos d'astronomes sur les objets de la constellation du cocher
crédits : http://www.astrosurf.com/jpbousquet/hiver.htm
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lieu Dit La Mouteyre 43210 MALVALETTE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cette constellation porte le nom de Bouvier depuis longtemps (elle fut compilée sous cette dénomination par Aratus de Soles1, puis par Ptolémée), cependant il est difficile de dire qui ce bouvier représente. Selon une version, il s'agit d'un laboureur qui conduit les sept bœufs (septem triones) de la constellation de la Grande Ourse à l'aide de ses deux chiens Chara et Astérion (de la constellation des Chiens de chasse). Les bœufs seraient liées à l'axe polaire et le Bouvier perpétuerait la rotation des cieux.
Le Bouvier pourrait également être Philomelos l'inventeur de la charrue, ce qui plut à sa mère Déméter, déesse des moissons, qui le fixa définitivement sur la voûte céleste. On dit aussi du Bouvier qu'il est Jasion. Un héros Curète qui, inventant la charrue pour assurer sa subsistance, s'assura encore des sentiments de Cérès qui le considérait déjà comme un de ses favoris. C'est cette même Déesse qu'est Cérès/Déméter qui le plaça dans le ciel.2
Une autre version décrit le Bouvier comme un vigneron nommé Icarius, qui autorisa Bacchus à inspecter ses vignes, lequel lui révéla le secret de la fabrication du vin. Icarius invita ses amis à déguster le breuvage, mais tous en burent trop et ne se réveillèrent que le lendemain, pensant qu'Icarius avait tenté de les empoisonner. Par vengeance, ils l'assassinèrent dans son sommeil.
Le nord du Bouvier a parfois été nommé Quadrant mural, constellation créée par l'astronome Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande (1732-1807) qui souhaitait placer dans les cieux son principal outil de travail. Cette constellation a disparu depuis mais elle a laissé son nom aux Quadrantides, un essaim de météores provenant de cette partie du ciel au début du mois de janvier.